Goodbye Texas Tech

Publié le par anne-so aka SO6

Texas Tech University, c'est fini. Dommage, j'ai adoré. 
J'ai traversé pour la dernière fois le campus, avec un petit pincement au coeur aujourd'hui.
Dernier exam, dernier scantron. Un see ya de la copine d'El Paso, comme si on allait se revoir le lendemain. On keepera in touch sur internet qu'elle dit. Je descends les escaliers, j'évite de passer à coté du cafard qui passe par là. Je m'arrête boire à la fontaine et salue un de mes profs de Spring semester. Il  a quitté son costard pour se fringuer décontracté maintenant et son Tshirt est signé Texas Tech. Les élèves, eux, abandonnent rarement les couleurs du campus. C'est rouge et noir ou noir et rouge ici, et toujours la même signature: Texas Tech. Les couloirs sont vides. Les salles d'interview sont combles, ça recrute. A tous les étages, on peut être sûr que ca parle graduation, entrée dans la vie active et fin d'études. Vacances, ou alors deuxieme semestre d'été et poursuite d'étude. Je croise aussi le prof d'analyse financière, un grand sourire, une poignée de mains, un merci, un au revoir. Un Wall Street Journal sous l'aisselle, la pochette de cours à la main, je me dirige vers le grand Hall. La porte s'ouvre. Elle est tenue par un gars, geste quotidien et non galant. Je sors, lui tenant la porte en retour. Thanks I appreciate et lui aussi. Point. Mini choc thermique entre les 20°C de l'intérieur et les 39°C de l'extérieur. Mais on s'y fait. Les drapeaux de l'université, du Texas et des US flottent comme d'ordinaire dans l'air poussiereux de Lubbock. Les Cheers Leaders, chantantes et dansantes, s'entrainent sur l'herbe. Dans une semaine, c'est le deuxieme semestre d'été qui commence. Les nouveaux étudiants découvrent le campus gigantesque. Ils suivent en groupe l'advisor qui marche à reculons pour donner des explications face à son public grégaire. D'autres fellows students regagnent leur voiture la plupart estampée TTU. Les écureuils fuient les ombres humaines. Les lapins aussi. Un copain passe. Hi Sophie what's up? , un hug. Un bref échange. C'est tout. Je vais à la library. La library est suranimée comme à l'ordinaire en periode d'exam. Mais silencieuse et résonnante, comme vide. Je rends le dernier bouquin emprunté, et puis tiens voilà le copain Tchèque. Un autre Hi how are you doin' ? Deux bises à l'européenne. On discute. Et on se quitte sur un take care. Je me dirige vers Barnes & Noble, je prends un café Starbucks et regagne la voiture. Le parking est bruyant. La fanfare de Texas Tech s'entraine sur le terrain d'à coté. C'est surement pour la remise des diplomes qu'ils s'exercent. Je regrette vraiment de ne pouvoir y assister. Tant pis. Le parking est grand, je marche. Je salue d'autres gens que je ne connais absolument pas, mais comme tout le monde se salue tout le temps sans se connaitre ici, c'est tout à fait normal. Je fais de même par habitude, comme eux. La cup à la main, comme eux. Le journal sous le bras, comme eux. Ils vont me manquer.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

James 01/07/2008 19:46

Chouette photo du campus !

anne so 30/06/2008 16:07

@ Arbre : toute la promo est "obligée" de partir étudier un an à l'étranger. C'est génial d'être obligé de faire ce qu'on a toujours voulu faire. Donc tous les ans on est environ 400 à partir partout dans le monde, l'école nous donne le choix entre pratiquement tous les pays du monde, ca va des US à la Chine, en passant par toute l'Amérique du Sud. Bref j'ai choisi cette ecole presque uniquement pour ca!@ Ian : effectivement va falloir changer le design du blog, pffff. La pietonne de Montpel, c'est pas assez unique, ya des tas de pietons a Montpel. Je vais reflechir.

Ian @ Taiwan 30/06/2008 07:12

Tu vas changer ton titre. "La pietonne de Montpellier"????;)Je te souhaite un bon retour au pay. And good luck.

Arbre 30/06/2008 02:50

Bon finalement, tu n'es pas partie en Louisiane on dirait ! Ce départ a l'air émouvant mais ta vie d'étudiante continue maintenant en France. Autres amis, autres habitudes, autres souvenirs. Par curiosité, quelle part dans une promo de l'ESC Montpellier passe un semestre (ou meme un an comme toi) à l'étranger ?