Back to international parties

Publié le par anne-so aka SO6

Et voui on ne change pas les bonnes habitudes, je reste assez peu entre congénères Français depuis que je suis de retour à Montpellier.
La copine américaine a une voisine libanaise qui nous a introduit à des amis tout fraichement arrivés en France, il y a quelques jours. Alors pour eux aussi le choc est assez brutal entre la vie libanaise et la vie française, surtout le premier jour... Deja, ils pensaient débarquer au pays de Molière et de Christian Dior et voir des gens tres tres élégants, plein de raffinement et de poésie. Pas de chance, ils sont tombés sur moi, et là ben ... oui j'étais en tongue. Ah bon les Francais sortent en tongue ??? Oui. Les rues portent des noms et les maisons ont des n°. Pour se repérer, c'est plus pratique, mais, à ce qu'ils disent, au Liban c'est assez rare. Ah bon? Les gens ne se connaissent pas et marchent dans la rue sans s'addresser la parole. Effectivement ca peut paraitre bizarre si on n'a pas l'habitude. Et bien évidemment  ils ont du mal à comprendre que passé 20h, les magasins ferment. Si on veut sortir, il faut obligatoirement consommer quelque chose, oui c'est assez mal venu de s'installer à la terrasse d'un café sans rien consommer. etc.
Leur niveau en Français est assez faible, alors merci l'anglais. Ca rend les discussions plus intelligibles pour tout le monde. Mais ils font quand même pas mal d'efforts quand ils me demandent de parler un "joli français". Je leur parle lentement en faisant des phrases courtes, simples et en articulant. En trois jours, ils ont déjà fait des progrès.
Ils avaient aussi ramené plein de choses du Liban, et nous ont fait découvrir à la cop' américaine et moi plein de petite chose. On a ainsi gouté au Mate, une sorte de thé qui se boit dans un gobelet de bois avec une pipette percée. Plutot "goutu". On a aussi mixé les traditions en essayant le pain-beurre-thym et le pain-beurre-poudre de sesame. La confiture de vigne au sésame, c'est excellent pour remplacer le nutella.
Le soir suivant, je les ai invités à manger chez moi, et ils m'ont demandé un plat "very very" français. Et puis en voyant mon appareil à raclette, ils m'ont demandé à quoi pouvait bien servir cet engin-là. Drôle d'engin n'est-ce pas? Alors vous comprenez que je leur ai fait découvrir la raclette le soir même !!! On s'est régalé...
Depuis la semaine dernière, assez peu de nouvelles, ils sont rentrés en fac de medecine. On se reverra bientôt.  En ce moment j'hiberne chez moi, j'étudie. La rentrée n'est que le 29 septembre, mais grâce aux progrès technologiques, on a des exams à valider sur internet avant la rentrée. Dur dur la condition d'étudiant au 21eme siècle, je vous raconte même pas ce que vont endurer les étudiants en 2050 !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article