mode shortage.

Publié le par anne-so aka SO6

Dans la série des pas-de-bol, je voudrais la fille. Ehhh oui c'est moi. Voilà, à peine rentrée de l'aéroport, je vais faire mes machins à gauche à droite et je finis par aller faire les courses vers 8:00pm. C'était le moment choisi pour me faire découvrir la joie de la panne d'essence.  Ma premiere panne d'essence. Je me felicite, bravo toi, c'est bien fait pour ta poire, maintenant tu te demerdes. Heureusement j'avais mon bidon de secours, pas folle l'Anne So. J'ai donc pu celebrer ma premiere panne sans trop de questions existentielles du genre qu'est ce que je fais là ? Que vais-je devenir?. Sauf qu'au moment ou je me felicitais de ce brillant achat, ben ... je m'en suis foutu dessus, ca m'a calmé net, quel boulet c'te nana, reflechis avant d'agir. Bon bref je remonte dans la voiture pleine d'essence, moi, pas la voiture, yavait à peine de quoi tirer jusqu'à la pompe. Je me pointe à Valero. Arg, ya pu. Gasoline shortage, c'est tout out of order, 7/11 idem, x et y idem. WalMart à l'horizon, et là c'est Anne So sauvée de la pénurie. Ouf. Merci, bon j'ai pas savé de money mais j'ai livé meilleur. On a dépassé la barre des $4 le gallon même à W-M, dis-je en gronchonnant (reprise du mode français raleur) et on n'a pas le droit d'acheter pour plus de $45 d'essence à la pompe. Alors je ne vois que deux solutions, soit on va braquer la raffinerie sur Erskine Road, soit on joue à la radio pour gagner des bons d'essence... Mais en aucun cas, on ne s'arrete de rouler. 










PS: En y reflechissant bien, c'est toujours mieux de tomber en panne d'essence en voiture qu'en avion. Héhé!!! Quelle belle journée, sur ce je vais me coucher.


Publié dans page de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article